L’appel du Général Michel Aoun lancé de Baabda le 14 mars 1989 pour la libération du Liban des armées étrangères, a créé un mouvement national trans communautaire et lancé une dynamique qui a dépassé les frontières terrestres pour atteindre la diaspora libanaise éparpillée sur la terre entière. L’onde de choc de cet appel a été reçue en France où beaucoup de groupes de soutien et d’associations ont été créés qui ont commencé à manifester dans les grandes villes comme Paris, Lyon, Nice et Marseille.

Lors d’une de ces actions communes, les manifestants ont contacté le Général à Baabda qui les a invité à se rassembler pour créer un seul grand mouvement en leur soufflant même son nom ; dès lors fut le « Rassemblement Pour le Liban ».

Ce mouvement n’a cessé de croître depuis ce jour-là, s’est implanté sur tout le territoire français, a accompagné le Général durant son exil français et a fièrement participé au recouvrement total de la souveraineté nationale en 2005.

Le RPL est aussi fier d’avoir été de tout les combats, de la création du Courant Patriotique Libre en particulier, qui est devenu le cadre légal et l’institution.

La libération du Liban n’était qu’une étape dans notre lutte aouniste, nécessaire mais non suffisante car notre pays a besoin de retrouver sa santé morale et sociétale. Depuis son retour d’exil le 7 mai 2005, le Général a commencé à écrire ce nouveau chapitre, en tant que président de parti, de groupe parlementaire et depuis 2016 en tant que président de la république. Beaucoup de pain sur la planche : lutte contre la corruption, contre le confessionnalisme, contre la mafia au pouvoir qui a ruiné le pays, contre une justice inféodée aux politiques, contre des lois désuètes, contre la mainmise sur les secteurs vitaux.

Dans ces batailles, le RPL doit continuer son engagement et pouvoir apporter sa contribution à travers sa présence forte et ses liens d’amitié en France.

Ensemble pour la construction d’un État de droit

Nous Soutenir