Rplfrance.org Google
Général Michel Aoun
Tout sur le sport au Liban
Actualités
Lundi 18 Décembre 2017 Accueil Envoyez ce contenu par e-mail Imprimez ce contenu
BL/national.php

Président Aoun: La décision de Trump remet en cause la raison d’être des Nations Unies

Odiaspora.org -



Discours du Président de la République Libanaise le Général Michel Aoun à l’occasion du sommet extraordinaire de «l’Organisation de Coopération Islamique» à Istanbul.
13/12/2017.

«Je pense que la Palestine ne pourra jamais devenir un Etat juif, tout comme les deux mondes, chrétien et musulman, ne pourront jamais confier leurs lieux saints aux juifs. Il aurait été plus judicieux de fonder un pays juif ailleurs que sur une terre qui ploie historiquement sous l’héritage de la chrétienté et de l’Islam…» (Suite)

Pour Beyrouth, Macron a donné un nouvel élan aux relations franco-libanaises

Scarlett HADDAD - O.L.J. -
La dernière réunion du Groupe international de soutien au Liban (GIS) qui s'est tenue vendredi à la demande de la France marque le retour en force de Paris sur la scène libanaise.

Alors qu'au cours des dernières années, le rôle de la France au Liban s'était plus ou moins affaibli, en raison des développements dans la région, notamment en Syrie, la voilà qui reprend désormais l'initiative, en particulier depuis la solution trouvée à la crise provoquée par la démission du Premier ministre Saad Hariri à partir de Riyad. (Suite)

Liban: Saad Hariri va démasquer ses amis traîtres

Al-Akhbar -
« Je démasquerais les traîtres qui ont tenté de me poignarder dans le dos », a déclaré le Premier ministre libanais Saad Hariri qui menace de dénoncer publiquement les agissements de certains partis politiques dans son pays.

Saad Hariri qui avait annoncé sa démission surprise le 4 novembre depuis Riyad, en Arabie saoudite, avant de la suspendre le 22 novembre de retour au Liban, a tenu ses propos à l’occasion d’une rencontre hier lundi avec les membres de son parti al-Moustaqbal ( le futur ). (Suite)

Johnny et Jean d’O, leur histoire avec le Liban

lepetitjournal.com - Cette semaine, deux monstres sacrés, l’un de la littérature, l’autre de la chanson française, se sont éteints. Leurs parcours les ont conduits au Liban. Découvrez (ou redécouvrez) quels étaient les liens que Johnny Hallyday et Jean d’Ormesson avaient tissé avec le Liban. (Suite)

Mr Gebran Bassil, Ministre des affraires étrangères du Liban, lors de la session extraordinaire des ministres arabes des AE au Caire

RPL France -













Le Caire, 09/12/2017

Mr le Secrétaire Général,
Messieurs les ministres,

Jérusalem n’est pas une cause mais la cause, car elle est le titre de notre identité arabe. (Suite)

Liban: vastes remaniements au sein du courant du Futur

Press TV -
«Des fuites au sein du courant libanais du Futur mettent en évidence une purge touchant les membres « infidèles » de ce parti du Premier ministre Saad Hariri ».

Le quotidien libanais al-Joumhouria a publié, samedi 2 décembre, un article sur l’étape après-démission au Liban.

« Dans la conjoncture où les résultats des consultations entre les responsables libanais sont très attendus, tous les regards sont rivés vers l’étape après-démission et les alliances que va sceller Saad Hariri. (Suite)

Macron salue Hariri pour être revenu sur sa démission

A.N.I. -
Le Président de la République, Emmanuel Macron, a pris bonne note de la déclaration politique du conseil des ministres libanais, exceptionnellement présidé mardi matin par le Président Michel Aoun.

Il se félicite qu'elle ait permis au Premier ministre Saad Hariri de revenir sur sa démission et d'assumer à nouveau la plénitude de ses fonctions. La France restera attentive au respect des engagements pris par chacun des partis libanais.

Le Président Emmanuel Macron a noté également la réaffirmation, par le conseil des ministres libanais, de la politique de distanciation du Liban par rapport aux conflits dans la région. (Suite)

Aoun prend position quant au destin de Hariri et réitère que le Hezbollah a combattu Daesh au Liban et à l’étranger

Sputnik -
Le Président libanais a affirmé que le Hezbollah a combattu les terroristes de Daesh au Liban et à l’étranger. « Quand la guerre (contre Daesh) prendra fin, les combattants du Hezbollah rentreront au Liban », a expliqué le président Michel Aoun, lors d’une une interview avec le quotidien italien La Stampa. Et de poursuivre : « l’avenir du Moyen Orient sera dessiné à partir de Beyrouth ».

S’agissant de la crise engendrée par la démission forcée du Premier ministre, Saad Hariri, depuis Ryad, le président a assuré que le chef du gouvernement restera «certainement» à son poste. (Suite)

Takfiristes: la France attend que Ryad coupe les fonds des fondations extrémistes

AFP -
La France va donner à l’Arabie saoudite une liste des fondations extrémistes pour que Ryad cesse de les financer, comme « s’y est engagé le prince héritier Mohamed ben Salmane », a déclaré Emmanuel Macron dans une interview à France 24 et Radio France Internationale

Paris organise en février prochain une conférence sur le financement des groupes terroristes, où ce sujet sera sur la table, a-t-il rappelé.

« Il ne l’a jamais fait publiquement, mais quand je me suis rendu à Ryad, (le prince héritier) Mohammed ben Salmane s’est engagé à ce que nous puissions lui fournir une liste et qu’il cesse les financements. Je le crois, mais je vais le vérifier. La confiance se crée par les résultats », a-t-il ajouté. (Suite)

Aoun : Hariri restera "certainement" Premier ministre

O.L.J. -
La crise politique ouverte par la démission inattendue du Premier ministre pourrait être "définitivement réglée dans les prochains jours", a déclaré le chef de l'Etat dans un entretien à La Stampa.

Le président libanais Michel Aoun a affirmé mercredi que le Premier ministre Saad Hariri restera à son poste.

"La crise est derrière nous et M. Hariri continuera à diriger le gouvernement", a déclaré le chef de l’État dans une interview accordée au quotidien italien La Stampa. La crise politique ouverte par la démission inattendue de Hariri pourrait être "définitivement réglée dans les prochains jours", a ajouté M. Aoun. (Suite)

Bassil depuis le Mexique: Nous refusons toute affiliation

A.N.I. -
Le ministre des Affaires étrangères, Gebran Bassil, a clôturé sa tournée en Amérique Latine par une visite au Mexique où il a discuté avec son homologue mexicain, Luis Vidigarai Cassou, de la conjoncture régionale.

Le ministre mexicain a assuré qu'il fournit les efforts en vue de prévenir une autre crise gouvernementale afin de préserver la stabilité du Liban.

Les deux responsables ont convenu de relancer les négociations sur le libre-échange entre les deux pays, lesquels sont gelés actuellement. (Suite)

Liban: Hariri gardera pour lui ce qui s’est passé en Arabie

AFP -
Saad Hariri a déclaré lundi qu’il souhaitait rester Premier ministre du Liban tout en refusant de dévoiler les circonstances de son assignation à résidence en Arabie saoudite.

« Tout ce qui s’est passé là bas (..) je le garde pour moi », a-t-il relevé, dans une interview à la chaîne française d’information en continu CNEWS.

S’agissant de la suspension de sa démission surprise annoncée le 4 novembre depuis Ryad, Hariri a déclaré : « Moi je voudrais rester » Premier ministre, ajoutant que cette décision dépendrait des discussions en cours sur la neutralité des différentes parties libanaises à l’égard des conflits régionaux. (Suite)

Le collaborateur avec Israël Ziad Itani devait aussi collecter des informations sur le Hezbollah

Al Akhbar -
Nouvelles révélations sur l’interrogatoire du dramaturge libanaise Ziad Itani, soupçonné de collaboration avec l’ennemi sioniste : sa patronne, une femme officier des renseignements israéliens, une certaine Collette Vianvi, lui avait demandé aussi de collecter des informations sur des activités du Hezbollah.

Selon des sources sécuritaires, juridiques et ministérielles, citées par le journal libanais al-Akhbar, les faits qui lui sont préjudiciables sont les suivants : (Suite)

Comedy Night on the road -Spectacle Libanais à Paris

RPL -



























< (Suite)

Aoun : « Le Liban n’est pas un pays ouvert à tous les vents »

O.L.J. -
Le président de la République, Michel Aoun, a violemment réagi hier au communiqué de la conférence ministérielle de la Ligue arabe qui avait déclaré, dimanche, le Hezbollah « organisation terroriste », et tenu à préciser que le parti chiite faisait partie du gouvernement libanais, dans son discours à la veille de la fête de l'Indépendance. Il s'est aussi adressé aux Libanais, les appelant à préserver l'unité nationale.

Lors de son allocution télévisée, M. Aoun a déclaré que « le Liban a respecté la politique de distanciation vis-à-vis des conflits régionaux. Malheureusement, les autres ne se sont pas distanciés du Liban malgré sa victoire contre le terrorisme ». (Suite)

Salamé: Le Liban a préservé son taux de croissance positif malgré la situation difficile

A.N.I. -
Le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, s'est félicité jeudi du taux de croissance positif , dont le Liban a préservé, malgré la situation difficile dans la région.

Le gouverneur Salamé s'est exprimé à l'occasion de la conférence des banques arabes à l'hôtel Phoenicia, au centre-ville de Beyrouth, à laquelle le Premier ministre Saad Hariri est présent.

Il a également affirmé que le secteur bancaire joue un rôle principal dans le développement économique, ajoutant que la Banque du Liban élabore des efforts majeurs afin d'attribue à ce développement. (Suite)

Hariri suspend sa démission en vue d’un dialogue.

Al Manar -
Suite à une rencontre entre le Président de la République, Michel Aoun et le Chef du Parlement, Nabih Berri, le Premier ministre, Saad Hariri, a annoncé ce mercredi la suspension de sa démission.

« J’ai proposé ma démission au président Aoun . Ce dernier a exprimé son souhait de suspendre ma démission afin de pouvoir nous concerter sur les raisons de ma démission. De mon côté, j’ai approuvé sa demande, dans l’espoir que ma position soit le prélude à un dialogue sérieux et responsable avec toutes les forces politiques afin de régler les différends », a-t-il dit.
(Suite)

En présence des trois présidents, le Liban célèbre le 74ème anniversaire de son Indépendance

Agences -
Le président de la République, Michel Aoun, a présidé ce mercredi, le défilé militaire qui a eu lieu à l’avenue Chafic al-Wazzane au centre-ville de Beyrouth, à l’occasion du 74ème anniversaire de l’indépendance du Liban .

Une célébration marquée par le retour par le retour du Premier ministre libanais Saad Hariri, rentré mardi soir à Beyrouth 18 jours après l’annonce de sa « démission » choc le 4 novembre dernier à Riyad, en Arabie saoudite.
(Suite)

Réunion des coordinateurs CPL en Europe

CPL Europe -
La coordination europe au courant patriotique libre a tenu sa réunion physique régulière des coordinateurs des différents bureaux du CPL européens.

Cette reunion s'est tenue à Bruxelles, dont le thème principal était les préparatifs pour les élections législatives au Liban.

Apres un mot d'accueil prononcé par le coordinateur du bureau belge le Dr Saadallah Tamer, le coordinateur Europe le Dr Elie Haddad a pris la parole faisant le point sur la situation actuelle. (Suite)

Le Courant Patriotique Libre en France participe à la messe de commémoration des martyrs de l’armée libanaise.

RPL France -
Le RPL (CPL en France) a participé à la messe de commémoration des martyrs de l’armée libanaise, organisée par l’attaché militaire auprès de l’Ambassade du Liban, le Général Elias Abou Jaoude, et sous le patronage de commandant en chef de l’armée libanaise le Général Joseph AOUN, à la Cathédrale Notre Dame du Liban à Paris en présence de l’ambassadeur du Liban en France SEM Rami Adwan, l’ambassadeur du Liban à l”UNESCO SEM Khalil Karam, l’ambassadeur de la ligue arabe en France SEM Boutros Assaker, et les représentants des partis politiques et associations en France. (Suite)

RPL France
Soutenez le RPL faites un don
Rejoignez le groupe sur
Mot du Président
Activités RPL France
Elections
Eclairages
Citoyen
Tribunes libres
Témoignages
Hommage
Talents
Culture & Sciences
Environnement
Economie
Littérature
Comité Estudiantin
A Lire
Guerre contre le Liban

S.O.L.I.D.E.
(Support of Lebanese in Detention)
Bureaux Locaux

Ne jamais Oublier...
(Voir la vidéo )

© 2006 RPL - Mentions Légales

Rassemblement Pour le Liban - FRANCE
63, Rue Sainte-Anne - 75002 PARIS - France -
Tél. 06 15 46 10 33 - Fax : 01 40 15 05 52 - email : contact@rplfrance.org