Rplfrance.org Google
Général Michel Aoun
Tout sur le sport au Liban
Actualités
Mercredi 28 Septembre 2016 Accueil Envoyez ce contenu par e-mail Imprimez ce contenu

Nasrallah appelle le Futur à "réduire son entêtement" face à la candidature de Aoun

OLJ -
Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a appelé le Courant du Futur à "réduire son entêtement", face à la candidature, à la présidence, du chef chrétien, Michel Aoun. Photo d'archives AFP.

Le gouvernement de Tammam Salam ne doit pas "tomber", affirme le chef du Hezbollah dans des propos rapportés par as-Safir.
Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a appelé le Courant du Futur à "réduire son entêtement" face à la candidature à la présidence de la République du chef du bloc du Changement et de la Réforme, Michel Aoun, selon des propos rapportés mardi par as-Safir.

"Il y a un entêtement chez le courant du Futur en ce qui concerne la candidature de Michel Aoun et s'il diminuait on pourrait aboutir à un accord qui conviendrait à tous", a déclaré Nasrallah, selon as-Safir. "Le conflit n'est pas communautaire mais politique, que ce soit au niveau du Liban ou de la région", a-t-il précisé en tenant l'Arabie saoudite pour "responsable de cette réalité". (Suite)

Hommage à Toufic el-Bacha

agendaculturel.com -
L’Orchestre national libanais de musique arabe-orientale donneun concert dédié au musicien Toufic el-Bacha, sous la direction d’André El Hage.

El-Bacha (1924 – 2005) a mené une carrière de chef d’orchestre et de compositeur pour de longues années. Il est l’un des fondateurs du Festival international de Baalbeck et de celui de Byblos.

Avec ses confrères les frères Rahbani et Philémon Wehbé, il crée l’opérette libanaise. (Suite)

Divergences, contradictions et confusion dans les rangs des milices du nord de la Syrie

Al MAnar -
Les divergences et les contradictions font rage entre les différentes milices qui combattent dans le nord syrien, sur fond de la position à prendre de l’ingérence turco-américaine dans le nord syrien.

Trois courants s’en dégagent.

Le premier soutient cette intervention et encourage les rebelles à la rallier. Il comprend la plupart des milices qui combattent dans le cadre de la cellule de MOK en Jordanie, dont al-Jabhat al-Shamiyyat, Bataillon al-Moatassem, Brigade Hamzé, et le bataillon-51. Le conseil syrien islamique qui est leur référence semble lui aussi opter pour ce choix. Pourtant, première contradiction, il avait expliqué dans un communiqué publié en 2014 que « la guerre contre le terrorisme est une guerre contre les Sunnites », en appelant à s’ériger contre « les récentes alliances occidentales ». (Suite)

Le dernier tournant pour les Chrétiens du Liban.Appel à manifester les 28 sept et le 13 octobre.

Odiaspora.org -
Dans une région qui voit le nombre de ses Chrétiens diminuer comme peau de chagrin depuis plusieurs années, à cause de la persécution qu’ils subissent mais aussi des politiques d’immigration des pays occidentaux, le Liban craint à son tour de perdre sa caractéristique de terre de coexistence et de refuge pour certaines communautés.

Parmi elles, la communauté chrétienne du Liban, qui malgré les persécutions romaines, islamiques, croisées et ottomanes, a vécu en parfaite harmonie dans son milieu naturel.
(Suite)

L’impossible équation : les déplacés syriens et le maintien de la stabilité

Scarlett HADDAD - O.L.J. -
En dépit de la cohésion et de la cohérence inhabituelles de la position officielle du gouvernement au sujet du dossier des réfugiés et en dépit des nombreux contacts établis par le Premier ministre et le ministre des Affaires étrangères à New York, le Liban n'a pas réussi à obtenir l'appui de la communauté internationale pour sa proposition d'un retour d'une partie des réfugiés syriens chez eux.

Pourtant, cette année, le Liban avait peaufiné son dossier et il avait proposé une idée concrète qui dépasse le concept précédent « d'aider les Libanais en même temps que les déplacés syriens » pour aller jusqu'à l'idée du retour. Mais il n'a pas reçu une oreille favorable. (Suite)

Le CPL : manifester pour exister

Scarlett HADDAD - O.L.J. -
Selon toute probabilité, la séance consacrée à l'élection d'un président prévue le 28 septembre connaîtra le même sort que les précédentes, les différentes parties libanaises n'ayant toujours pas réussi à s'entendre sur un package deal qui favoriserait un déblocage politique.

Mais cette fois, le CPL est décidé à ne pas rester les bras croisés face à ce qu'il considère comme une politique délibérée d'exclusion. Le siège central du parti connaît une animation annonciatrice de mouvements populaires, même si les détails du plan d'action sont gardés secrets pour maintenir l'effet de surprise. (Suite)

Bassil de Texas: Les Libanais affrontent le terrorisme par la tolérance

A.N.I. -
Le ministre des Affaires Etrangères, Gebran Bassil, en tournée aux Etats Unis, a indiqué que les Libanais étaient confrontés à plusieurs défis, notamment au terrorisme, qu'ils affrontent par la tolérance, prouvant au monde que le peuple libanais était un des plus importants dans le monde grâce à sa culture, ses réussites et au pluralisme. Des faits qui les poussent à respecter l'autre.

Le ministre a ajouté que c'était l'identité libanaise qui rassemblait les Libanais.

Il se prononçait lors du dîner annuel organisé par l'église maronite Saint-Georges, à Saint-Antonio de Texas. (Suite)

Bassil : Pour un plus grand investissement des Arabes dans la lutte culturelle contre le terrorisme

O.L.J. -
Nous nous battons pour changer le lexique de la guerre et pour remplacer le mot « intégration » par le mot « exode », a affirmé hier en substance le ministre des Affaires étrangères, Gebran Bassil, qui participait, au siège des Nations unies, à New York, aux travaux de la conférence annuelle des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe. Son allocution a porté aussi bien sur la Palestine que sur le terrorisme, les réfugiés syriens et la situation en Syrie et au Liban.

En ce qui concerne le problème des réfugiés, M. Bassil a mis en garde contre les sommets et les feuilles de route centrées sur « l'intégration ». (Suite)

L’attaque de Deir Ezzor permet la création de la « Principauté salafiste » prévue par la DIA en 2012

Moon of Alabama -
Les deux récentes attaques contre l’Armée arabe syrienne dans l’est de la Syrie correspondent au projet américain d’éliminer toute présence du gouvernement syrien à l’est de Palmyre. Cela permettrait aux États-Unis et leurs alliés de créer une « entité sunnite » dans l’est de la Syrie et l’ouest de l’Irak, qui serait une épine permanente dans le pied de la Syrie et ses alliés.

Une analyse de 2012 de l’Agence du renseignement de la Défense disait:

IL Y A LA POSSIBILITE D’ETABLIR UNE PRINCIPAUTÉ SALAFISTE OFFICIELLE OU NON A L’EST DE LA SYRIE (HASSAKEH ET DEIR EZZOR), ET CECI EST EXACTEMENT CE QUE VEULENT LES PUISSANCES QUI SOUTIENNENT L’OPPOSITION, AFIN D’ISOLER LE REGIME SYRIEN … (Suite)

Bassil : Il est temps de détruire l’idéologie de l’EI

O.L.J. -
Au terme de sa participation, à New York, au sommet des Nations unies pour les réfugiés et les migrants, le ministre des Affaires étrangères, Gebran Bassil, a appelé hier à « mettre fin au projet totalitaire de Daech », acronyme arabe de l'organisation État islamique, et à « détruire son idéologie qui ne cesse de se répandre ».

À l'initiative des ministres des Affaires étrangères de Belgique, de Grande-Bretagne et d'Irak, M. Bassil a participé à la réunion qui a été tenue pour discuter des mécanismes les plus efficaces pour poursuivre le groupe jihadiste. (Suite)

La bataille du sud de la Syrie: L’étoile d’Israël sous la soutane du Nosra..

Al Manar -
C’est un chef militaire sur le terrain qui a dévoilé pour le journal libanais al-Akhbar les dessous de la bataille lancée depuis une dizaine de jours par les insurgés syriens au sud de la Syrie, baptisée Qadissiyat du Sud.

Sa particularité par rapport à toutes les autres livrées dans cette région frontalière avec le Golan et la Palestine occupés est sans aucn doute que la participation israélienne y a été des plus affichées.
(Suite)

Nucléaire israélien: «Une partie de la politique US de doubles standards»

fr.sputniknews.com -
Suite aux révélations des lettres de l’ex-secrétaire d’Etat américain Colin Powell, la vision de l’équilibre des forces au Proche-Orient pourrait changer. Alors que l’accord sur le nucléaire iranien a été signé il y a un an, Israël est toujours en possession de 200 charges nucléaires.

Quand The Independent a publié, le 16 septembre dernier, le contenu des lettres de l'ex-secrétaire d'État américain Colin Powell, les hommes politiques proche-orientaux avaient de quoi s'inquiéter.

Les Iraniens ne peuvent pas utiliser leur « bombe nucléaire » et ils savent qu'Israël a 200 charges pointées sur Téhéran, a indiqué l'ex-secrétaire d'État américain dans une de ses lettres. Le monde a salué l'accord sur le nucléaire iranien adopté en juillet 2015 par Téhéran et six grands médiateurs internationaux (les États-Unis, la Russie, la Chine, le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne).

Quant à Israël, il s'est prononcé contre cet accord. (Suite)

Bassil prend part à la réunion du GISS à New York

ANI -
Le ministre libanais des Affaires étrangères, Gebran Bassil, a pris part a pris part à une réunion internationale sur la Syrie présidée par les Etats-Unis et la Russie à New York.

La réunion, organisée par le groupe international de soutien à la Syrie (GISS), se tient dans un hôtel new-yorkais, en marge de l'Assemblée générale de l'ONUL. Les discussions seront axées sur l'accord américano-russe sur la cessation des hostilités en Syrie.

RPL France
Soutenez le RPL faites un don
Rejoignez le groupe sur
Mot du Président
Activités RPL France
Elections
Eclairages
Citoyen
Tribunes libres
Témoignages
Hommage
Talents
Culture & Sciences
Environnement
Economie
Littérature
Comité Estudiantin
A Lire
Guerre contre le Liban

S.O.L.I.D.E.
(Support of Lebanese in Detention)
Bureaux Locaux

Ne jamais Oublier...
(Voir la vidéo )

© 2006 RPL - Mentions Légales

Rassemblement Pour le Liban - FRANCE
63, Rue Sainte-Anne - 75002 PARIS - France -
Tél. 06 15 46 10 33 - Fax : 01 40 15 05 52 - email : contact@rplfrance.org