Rplfrance.org Google
Général Michel Aoun
Tout sur le sport au Liban
Actualités
Mercredi 28 Janvier 2015 Accueil Envoyez ce contenu par e-mail Imprimez ce contenu

Merci!!!...

RPLFrance.org -

Quand on applique la Charia au Liban

libnanews.com -
On connaissait les Tribunaux Religieux des communautés chrétiennes et musulmanes pour les affaires civiles comme les divorces comme le soulignait le dernier rapport de Human Right Watch concernant les discriminations faites aux femmes, voila qu’on découvre qu’il existe au Liban des Tribunaux Islamiques suite à un attentat visant l’un d’entre eux ou un accident, on ne sait jamais, et gérés par l’Etat Islamique, notamment dans la région d’Arsal dans la partie Nord Est de la Békaa. (Suite)

Demis Roussos, enfant d'Aphrodite devenu star planétaire, est mort

fr.annahar.com -
Annahar/Agences

Une voix au timbre aigu unique, un physique imposant et un tube planétaire "Rain and tears" : Demis Roussos, devenu une star mondiale avec ce slow des Aphrodite's Child, est mort ce weekend à Athènes à l'âge de 68 ans, après avoir vendu des millions de disques. (Suite)

Le Liban face aux menaces terroristes

IRIB -
Le Liban a été, ce dernier mois, la scène de trois importants événements sécuritaires, causés par le courant salafiste takfiriste et Daesh.Pour faire face à de tels événements, le Liban aura besoin de plus de sagesse et de vigilance de la part du gouvernement, et, surtout, du Hezbollah. Selon Fars News, ces évolutions ont commencé, au quartier Al-Alawi, à Tripoli, pour aboutir, ensuite, à l'attaque contre la prison de Roumia, l'une des grandes prisons du pays, où sont gardés des prisonniers salafistes, tandis que les groupes terroristes takfiristes menaçaient, pour leur part, le gouvernement et le Hezbollah. 200 terroristes takfiristes ont attaqué, ainsi, une base de l'armée libanaise, dans la région de Baalbek, près de la Bekaa, et 5 militaires libanais ont été tués, dans les affrontements, survenus vendredi dernier. (Suite)

Daesh chassée de Kobané

AFP -
Les forces kurdes ont chassé le groupe Etat islamique (EI) de la ville syrienne de Kobané, une défaite cuisante pour les jihadistes après plus de quatre mois de combats, rapporte lundi une ONG. "La milice des YPG (Unités de protection du peuple kurde) a chassé l'EI de Kobané et contrôle quasi-totalement la ville", a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), précisant que les jihadistes se sont repliés dans les environs de Kobané.

"Certains jihadistes combattent encore à l'extrémité-est de Kobané, notamment à la périphérie du quartier Maqtala", précise l'ONG. Il s'agit de la plus importante défaite de l'EI en Syrie depuis l'apparition de ce groupe dans le conflit en 2013 et, selon les analystes, cet échec porte un coup d'arrêt à son expansion territoriale.
(Suite)

Bilan final de l’attaque avortée de Tal Ahmar : 8 Martyrs et plus de 35 miliciens tués

Al Manar -
Huit soldats de l’armée libanaise : c’est le bilan final de l’attaque menée vendredi par des miliciens takfiristes de Daesh contre une position de surveillance de l’armée libanaise, à Tal Ahmar, près de la localité de Ra’s Baalbek à l’est du Liban.

Les 5 premiers martyrs de l’armée avaient été signalés hier, alors que les cadavres de trois autres n’ont été retrouvés que ce samedi, sur le champ de bataille. En échange, ce sont les cadavres de 37 miliciens qui ont été ramassés sur le lieu même, tandis que d’autres gisaient sur le sol, et n’ont pas été évacués par leurs compagnons, comme ils ont l’habitude de le faire. Signe qu’ils n’ont pas eu le temps de le faire.

Selon le quotidien an-Akhbar, « l’armée est parvenue à retirer les cadavres de 5 terroristes, et a détruit un camion avec à son bord 12 miliciens qui ont tous été abattus ». Il n’y a aucun militaire disparu ou qui est tombé entre les mains des terroristes, a assuré une source militaire. (Suite)

Arabie Saoudite : Un royaume en plein désarroi, en pleine convulsion

René Naba - Madaniya.info -
SUR FOND DE DÉSARROI ET DE DÉSESPÉRANCE, EN PLEINE CONVULSION

Sixième Roi d’Arabie, Abdallah Ben Abdel Aziz, décédé jeudi à 90 ans des suites d’une lourde pathologie, laisse un Royaume en plein désarroi, en pleine convulsion, sur fond d’une guerre de succession entre les deux principaux clans de la dynastie wahhabite (le clan Sideiry et le clan Al shammar), sur fond d’une désespérance de sa jeunesse face aux taux élevé d’un chômage persistant, à l’arrière plan d’un bras de fer énergétique avec les États Unis visant à assécher les petits producteurs de pétrole de schiste, alors que les deux pays qui ont longtemps fait office de sas de sécurité du royaume, le Yémen, dans la décennie 1960 contre Nasser et l’Irak, dans la décennie 1980 contre Saddam Hussein, échappe désormais au contrôle sunnite au bénéfice des chiites, les rivaux historiques des sunnites dont la dynastie se veut le fer de lance au niveau du Monde arabo-musulman. (Suite)

Le Dr Antoine Chedid et le RPL présentent leurs condoléances au Général Georges Nader

RPL France -
Le Président du Rassemblement Pour le Liban en France, le Dr Antoine Chedid a présenté ses plus sincères condoléances au nom de toute la famille du RPL France au Général Georges Nader (commandant en chef des régiments aéroportés de l'Armée libanaise).

Le Dr Antoine Chedid a également assuré le Général Georges Nader du "soutien inconditionnel du RPL France envers l'Armée libanaise, ainsi que la fierté d'avoir une armée vaillante qui se sacrifie pour protéger chaque millimètre de notre Patrie". (Suite)

Le commandement de l’Armée honore les soldats Martyrs découverts aujourd’hui

RPLFrance.org -
Le Commandement de l’Armée – Direction de l’Orientation honore les trois soldats Martyrs découverts aujourd’hui sur les hauteurs de Ras Baalbeck.

Voici par ailleurs leurs faits d’armes :
(Suite)

Nouveau bilan: 8 Martyrs

An-Nahar -
Selon un nouveau bilan, huit soldats ont été tués dans les combats contre les jihadistes à Rass Baalbeck, à la frontière avec la Syrie. Hier soir, l'armée a annoncé dans un communiqué la mort de cinq militaires libanais, dont un officier, ont été tués vendredi matin dans les affrontements, à Ras Baalbeck.

Samedi matin, les corps de trois autres soldats ont été retrouvés dans le jurd de Ras Baalbeck, selon l'Agence nationale d'information (ANI). "L'armée libanaise (...) a perdu un certain nombre de soldats morts en martyrs dans des échanges de tirs entre les militaires et des groupes terroristes près de Ras Baalbeck", selon le communiqué de l'armée, publié venredi soir (Suite)

Le Commandement de l’Armée rend hommage à ses Martyrs, tombés à Ras Baalbeck

RPLFrance.org -
Le Commandement de l’Armée – Direction de l’Orientation rend hommage aux militaires tombés en Martyrs dans l’accomplissement de leur devoir patriotique, en repoussant ce vendredi 23 janvier 2014, une attaque de Daesh sur le jurd de Ras Baalbeck. (Suite)

Affrontements violents entre armée et jihadistes à Ras Baalbeck

OLJ -
Depuis vendredi matin, l'armée libanaise affrontait des éléments armés dans le jurd de Ras Baalbeck, localité à grande majorité chrétienne située dans la Békaa, non loin de la frontière syrienne.

Une source militaire a confié à l'AFP qu'un nombre indéterminé de soldats libanais ont été tués et blessés lors des violents accrochages, dans lesquels la troupe a eu recours à l'artillerie lourde. "Il y a des martyrs et des blessés dans les rangs de l'armée libanaise et nous avons tué et blessé plusieurs des assaillants", a déclaré cette source, sans donner davantage de précisions dans l'immédiat. Généralement, l'armée refuse de donner un chiffre exact de victimes dans ses rangs avant de prévenir les familles. L'institution a ainsi appelé les médias à ne pas avancer de bilans non vérifiés, alors qu'un certain flou entourait les événements en cours. (Suite)

Daesh piège des objets du quotidien

An-Nahar -
Une manette de jeux vidéo, une bague en or, une ceinture de massage... les objets abandonnés par les jihadistes du groupe Etat islamique dans leur fuite ressemblent à une liste de Noël. Mais gare à qui les ramasse: ils sont piégés. Longtemps après leur départ, les jihadistes continuent à semer la mort, piégeant maisons et rues des zones qu'ils ont dû quitter face à l'avancée des peshmergas, les forces kurdes, dans le nord-ouest de l'Irak.

"Ces gens ont beaucoup d'imagination, comme le diable", explique Marwan Sydo Hisn, expert en déminage basé à Sinuni, une ville de la région de Sinjar (nord ouest) reprise fin décembre à l'EI. "Regardez-ça", dit-il en faisant défiler les photos sur son téléphone. "On a trouvé cette ceinture de massage qu'ils avaient rempli avec une petite quantité d'explosifs, parfaitement dissimulés, et prête à exploser dès que quelqu'un l'allume". (Suite)

Projet pilote à Beyrouth. Une centrale solaire unique au monde

Joëlle Seif - H.M. -
Le premier projet pilote d’électricité solaire pour la ville de Beyrouth, baptisé Beirut river solar snake (BRSS), a vu le jour. L’idée de cette ambitieuse initiative relève du Centre libanais pour la conservation de l’énergie, connu sous le nom de LCEC, affilié au ministère de l’Energie et de l’Eau.

Depuis quelques mois, les Libanais assistent à la progression des travaux au-dessus du fleuve de Beyrouth. Une infrastructure métallique, recouverte de panneaux solaires. C’est ainsi que les différentes étapes du projet Beirut river solar snake (BRSS) sont en train d’être achevées progressivement. Pierre Khoury, directeur général du LCEC, explique ce projet, unique au Liban et même dans le monde. (Suite)

Une marche oui mais...

Patrick Karam / Elie Haddad -
A force de semer le cynisme, nous commençons en Occident à récolter le terrorisme. A force de mélanger intérêts économiques et stratégie politique, demi-mesures et erreurs d'appréciation, les priorités ont été permutées et les voies royalement ouvertes aux barbares et aux assassins sur notre propre sol.

Les manifestations populaires et politiques à Paris et dans toute la France étaient historiques, mais ce ne sont pas les émotions seules qui pourront protéger le pays de nouvelles attaques, puisque cette guerre avec le terrorisme qui puise racine et expertise en Orient ne fait que commencer. Le défilé des grands de ce monde était, en soi, une représentation de ce cynisme qui a guidé la politique occidentale à ce jour et qui a permis aux terroristes de marquer des points précieux.
(Suite)

Le RPL Provence accueille à Marseille l’Evêque de l’Eparchie de ND du Liban de Paris Mgr Gemayel

RPL Provence -
Le Rassemblement Pour le Liban en Provence a accueilli en la paroisse de Notre-Dame du Liban, à Marseille, l’Evêque de l’Éparchie de Notre-Dame du Liban de Paris des Maronites Mgr Maroun-Nasser Gemayel, ce dimanche 18 janvier 2014.

Nadim Hayek et Eva Moreau Ghandour, respectivement président et vice-président du RPL Provence, le Père Jean Maroun Kouaik, Procureur patriarcal et Curé de la Paroisse Notre Dame du Liban à Marseille, l’ancien consul du Liban à Marseille Tony Braidy, ainsi que des centaines de paroissiens Libanais, sans oublier les personnalités politiques marseillaises de première importance, ont rendu un vibrant hommage à Mgr Gemayel, qui a officié la Messe de Dimanche. (Suite)

Des milliers d’extrémistes entraînés. L’Europe, terre de jihad

Jenny Saleh - H.M. -
Trois jours, trois attaques, vingt morts. Le bilan est macabre en ce début d’année pour la France. La menace qui planait depuis quelques mois sur le pays, et plus largement l’Europe, vient de se concrétiser. Déjà, la fin de l’année 2014 avait été marquée en France, par plusieurs attaques individuelles. Le 20 décembre, Bertrand Nzohabonayo, un Français né au Burundi et converti à l’islam, attaque au couteau des policiers du commissariat de Joué-lès-Tours, près de Metz. Criant Allah Akbar, il parvient à blesser trois d’entre eux avant d’être abattu. Selon le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, le forcené «n’était pas connu autrement que pour des faits de délinquance», son frère étant en revanche fiché pour ses positions radicales et pour avoir, un temps, envisagé de partir en Syrie. Le début de l’enquête révèlera que l’agresseur des policiers avait «manifesté sa radicalisation» en affichant sur son compte Facebook «un drapeau» de l’Etat islamique. (Suite)

RPL France
Soutenez le RPL faites un don
Rejoignez le groupe sur
Mot du Président
Activités RPL France
Elections
Eclairages
Citoyen
Tribunes libres
Témoignages
Hommage
Talents
Culture & Sciences
Environnement
Economie
Littérature
Comité Estudiantin
A Lire
Guerre contre le Liban

S.O.L.I.D.E.
(Support of Lebanese in Detention)
Bureaux Locaux

Ne jamais Oublier...
(Voir la vidéo )

© 2006 RPL - Mentions Légales

Rassemblement Pour le Liban - FRANCE
63, Rue Sainte-Anne - 75002 PARIS - France -
Tél. 06 15 46 10 33 - Fax : 01 40 15 05 52 - email : contact@rplfrance.org